Julien Courbet menace de quitter Service Maximum

le

Blessé et outré par les propos de la ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, Julien Courbet le présentateur "Zorro" défaut à l'allure de gendre idéal se rebiffe et se rebelle.

La ministre a déclaré jeudi dernier que la nouvelle émission de Julien Courbet, Service Maximum, n'est pas le meilleur concept que l'on ait inventé sur le service Public. Selon Le Point, la ministre se serait même fendue d'un "On ne peut pas faire une émission qui s'adresse au public comme s'il existait 60 millions de clochards en France [...] Service Maximum, c'est le meilleur des poubelles des meilleurs restaurants." Et l'animateur vedette de s'insurger, vendredi dernier sur le plateau de Jean-Marc Morandini sur Direct 8, et de menacer de rendre son tablier. Ses mots sont virulents. Extraits.

"Si la Ministre de la Communication veut mon départ, qu'elle le dise clairement et je démissionnerai de France 2 immédiatement. De plus, je m'engage à ne pas demander d'indemnités à la chaîne (...) Tous les trois jours, la ministre fait une critique contre moi ou mon émission. Si elle veut ma tête, je vais lui donner. Je lui demande donc de façon solennelle de me dire si elle veut ou pas que je reste sur France 2. Qu'elle prenne ses responsabilités (...) Elle dit qu'elle aime Picouly qui fait 5%. Elle dit qu'elle aime Hondelatte qui fait 7%. Moi je fais 11% avec une émission de consommation et elle me tape dessus. Je suis victime d'une cabale politique".

Ce serait quand même dommage de voir disparaître du petit écran la figure bonhomme et jovial du pourfendeur des arnaqueurs en tous genres. Et est-ce à la ministre d'exprimer des opinions personnelles sur les animateurs ou leurs émissions ? Et vous qu'en pensez-vous ? Souhaiteriez-vous voir l'émission de Julien Courbet au service minimum ?


Julien Courbet : Article liés

 
 
A lire aussi Les moments les plus embarrassants des concerts

Les moments les plus embarrassants des concerts

Ces concerts resteront sûrement dans la mémoire des spectateurs, et pour cause. Ils ont assisté au moments les...