Vivre chacun chez soi ne s'improvise pas

le - Vivre chacun chez soi
Vivre chacun chez soi ne s'improvise pasVoir les photos

Cette volonté de vivre chacun chez soi est souvent vécue par l'entourage comme un signe d'égoïsme, d'immaturité, voire de lâcheté. Qu'en est-il vraiment côté psy ? Toutes les réponses à vos questions avec notre équipe de professionnels.

Vivre chacun chez soi est-il un signe d'égoïsme ? "Au contraire, c'est plutôt un signe de maturité. Cela veut dire qu'on ne demande pas tout à l'autre. Mais il faut avoir un peu vécu, connu plusieurs expériences", glisse une psychanalyste. "Si on ne vit pas ensemble, cela signifie au moins qu'on ne forme pas un couple seulement pour lutter contre la solitude. On a affaire à deux personnes réellement autonomes. Cette situation permet à chacun d'eux d'avoir son territoire, de respecter celui de l'autre, et de conserver un mécanisme de séduction qui manque dans beaucoup de couples. Le couple fait souvent disparaître la chose la plus importante qui existe, la créativité, la capacité d'étonner l'autre, et la sexualité s'effondre", confirme le sexologue Erick Dietrich.
 
Stop à la castration !

C'est souvent en ayant déjà vécu en couple qu'on mesure l'ampleur des difficultés. Celles-ci proviennent bien sûr du vécu quotidien, mais aussi du passé de chacun. Paul, 35 ans, divorcé, explique ainsi qu'il rêve de continuer à faire appartement séparé le plus longtemps possible avec sa nouvelle copine : "Je me suis rendu compte que dans la vie de couple au quotidien, j'étais un peu tyrannique. J'accepte de céder, mais j'en souffre, je me sens oppressé par l'autre qui de mon point de vue, m'en demande toujours trop et ne respecte pas mes propres désirs de calme. Je crois que cela vient de mon enfance où ma mère envahissait constamment mon espace à moi, mon intimité. Je ne pouvais jamais être tranquille. Et je vis très mal la présence continue d'une femme dans mon environnement. Pourtant, je ne suis pas du tout un dragueur qui se lasse dès la conquête et j'ai besoin d'une histoire solide", explique-t-il.

Couple : inventez-vous la vie qui va avec !

Comment trouver une solution, quand les deux entités du couple ne sont pas d'accord sur la manière de vivre ? "Si j'ai envie d'être seul, de manger au restau et d'aller au ciné seul, il faut le faire, même en habitant ensemble. Certains n'oseront pas. Un couple peut être un lien d'aliénation complet. Surtout si l'un des deux veut sans cesse obtenir des justifications pour comprendre. Un adulte n'a pas toujours à se justifier. Il faut avoir le courage de vivre sa solitude face à l'autre. Certains couples sont équilibrés même dans une dynamique un peu fusionnelle, d'autres vivent très bien séparément", explique Erick Dietrich. À chacun d'inventer son modèle. Avec tolérance, sans s'arc-bouter à un impossible idéal. "Si l'un des partenaires va chercher chez l'autre ce qui ne va pas, il le trouvera toujours. Il faut regarder l'autre sans rigidité", ajoute le sexologue.

À défaut d'appartements séparés, un fanatique de l'indépendance pourra toujours réclamer sa chambre à lui, par exemple.

Tout un art du compromis, à négocier en douceur.


Toutes les émissions : Article liés

 
 
A lire aussi VIDEO Kim Kardashian : Brody Jenner la surprend nue en Thaïlande

VIDEO Kim Kardashian : Brody Jenner la surprend...

La saison 9 de L’incroyable famille Kardashian continue. Cette semaine, dans l’épisode 14, Kimey est surprise...