Le coup de gueule d'Anne Sinclair

le - Règlement de comptes
Le coup de gueule d'Anne SinclairVoir les photos

Tout juste investie directrice éditoriale de la version française du Huffington Post, Anne Sinclair ne quitte plus les feux des projecteurs et sort 21 rue de la Boétie, un livre consacré à son grand-père, Paul Rosenberg, un grand marchand d'art et ami de Picasso.

Interviewée à ce propos par Le Parisien, la journaliste revient sur le traitement dans la presse de l'arrestation de son époux, Dominique Strauss-Kahn, et elle n'en est pas satisfaite. "Il fut légitime pour faire état d'un événement dont je ne minimise pas l'importance politique. Mais je trouve que des limites du voyeurisme et de l'inquisition ont été franchies", déclare-t-elle.

Et quand on lui demande si l'on assiste "à un retour de la morale conservatrice", elle en rajoute une couche à l'encontre des féministes qui ont beaucoup critiqué le soutien qu'elle a apporté à son mari : "Comme dans toute société en crise, on assiste à un repli. Les gens ont peur de l'avenir. D'où une tendance plus moralisatrice. Les mots eux-mêmes se détournent de leur sens, comme celui de féminisme. Le féminisme, c'est la lutte pour la liberté des femmes. Des féministes autoproclamées ont transformé cela en machine d'interpellation pour dicter à chacun comment il fallait vivre", lâche-t-elle.

C'est dit...


Anne Sinclair : Article liés

 
 
A lire aussi Mode : 10 petits talons pour l'automne

Mode : 10 petits talons pour l'automne

Les petits talons des années 50 font leur retour !